Chef-du-Pont

(50 Manche) La Libération

chefdupontvillelettrineJames Gavin à la tête des ses paras Le General Bradley a obtenu que des troupes aéroportées soient parachutées sur le Cotentin en Normandie. C’est une condition du succès du Débarquement à Utah Beach ; car derrière les plages se trouvent des zones marécageuses avec quelques routes faciles à bloquer. Dans la nuit du 6 juin 1944, un groupe d’environ cent-cinquante paras des 507th et 508th Regiments, commandés par le Lieutenant-Colonel Ostberg, se dirige vers Chef-du-Pont. Le General Gavin, commandant en second de la 82nd US Airborne Division, a donné l’ordre de s’emparer du bourg, et surtout, de contrôler un pont sur le Merderet. Les Américains mettent en fuite les Allemands qui occupaient Chef-du-Pont, mais le pont à la sortie ouest du village est sous le feu allemand. Les parachutistes subissent des pertes sous le tir de l’artillerie ennemie, et les deux-tiers des effectifs sont appelés en renfort à La Fière. La situation devient critique. De nouveaux parachutages en matériel lourd, et l’arrivée d’un groupe de paras permettent de tenir solidement le pont au soir du 6 juin. ©

> Chef-du-Pont – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports