Courseulles-sur-Mer

(14 Calvados) La Libération

Courseulles-sur-Mer, ville lettrineLes Allemands défendent l’embouchure de la Seulles La 7th Infantry Brigade doit débarquer sur un secteur qui s’étend de Graye-sur-Mer à Courseulles-sur-Mer. À l’est de l’embouchure de la Seulles, secteur Nan Green, le Regina Rifle Regiment, commandé par le Lieutenant-Colonel Foster Matheson, est chargé de neutraliser le WN 29, tenu par la 6./Grenadier-Regiment 736. Depuis 6 heures, les navires de la flotte alliée pilonnent les défenses allemandes ; puis c’est le tour des LCT de DCA qui arrosent la côte d’obus et de rockets. Les chars du B Squadron du 1st Hussars doivent précéder l’infanterie ; en raison de la mer agitée, les LCTs se rapprochent de la côte à environ quatre kilomètres pour larguer les dix-neuf Sherman DD. Quatre engins s’enfoncent dans les flots dont celui du Major Stuart Duncan, l’équipage réussit à évacuer dans un canot de sauvetage. Dès qu’ils touchent terre, les blindés descendent leurs jupes de flottaison et attaquent les blockhaus qui n’ont pas été détruits par l’artillerie. À 8h05, lorsque les LCAs déposent la A Company du Regina Rifle Regiment, les trois blockhaus principaux du WN 29 sont neutralisés ; la B Company accoste à 8h15, à l’est du point fortifié ; la troupe se fraie un passage à travers les obstacles, atteint la voie ferrée et entre dans Courseulles. La A Coy perce et entreprend un long et difficile nettoyage des tranchées, souterrains et abris du WN 29, avec l’appui des blindés. A 8h35, la C Company débarque et prête main forte à la B Coy ; à 8h55, les LCAs de la D Company approchent, la marée est haute, deux péniches heurtent des mines et coulent, la majorité des hommes sont sauvés par les bateaux de la Royal Navy ; sur la plage, mortiers et mitrailleuses infligent de nouvelles pertes, le Major John Love est tué, la D Coy est décimée. Le Command Group avec le Lieutenant-Colonel Matheson débarque peu après. Les chars spéciaux arrivent enfin, ils ouvrent des sorties pour les vagues suivantes, les chars AVRE franchissent le fossé antichar. Le WN 30, situé au sud près du château de Courseulles, ne résiste pas longtemps aux Canadiens appuyés par les blindés du 1st Hussars. En fin de matinée, la chasse aux snipers se termine dans Courseulles-sur-Mer, des combattants allemands résistent dans le WN 29 jusqu’à 13 heures. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Juno Beach de Ken Ford, War Diary 6th Canadian Armoured regiment, War Diary The Regina Rifle Regiment

> Courseulles-sur-Mer – Monuments et vestiges > Courseulles-sur-Mer – Musée