Domjean

(50 Manche) La Libération

Domjean, ville lettrineLe 134th Infantry Regiment perd son chef Le 134th Infantry Regiment de la 35th US Infantry Division vient de libérer Condé-sur-Vire. Le 29 juillet en fin d’après-midi, les 1st et 3rd Battalions reprennent leur progression, le 2nd Battalion en réserve. Les Américains savent qu’ils vont combattre les parachutistes de la 3. Fallschirmjäger-Division Vers 22h, mortiers et mitrailleuses allemands se déchaînent. Les GI’s s’arrêtent pour la nuit près d’un petit hameau, Le Bust. Le lendemain à 9 h les compagnies repartent à l’assaut, l’élan est immédiatement stoppé, le 3rd Battalion subit de lourdes pertes. Vers 17h, le Lieutenant Colonel Alfred Thomsen, chef du 134th Infantry Regiment, est blessé à la tête par le shrapnel d’un obus. Avec la tombée de la nuit, l’artillerie allemande se calme. Pendant la nuit suivante le 2nd Battalion prend la relève du 3rd Battalion. Le 31 juillet, contre toute attente, les Allemands se sont repliés ; le 134th Infantry Regiment s’arrête en fin de journée à quelques kilomètres au sud-ouest de Torigni-sur-Vire. Les fantassins n’ont pas le temps de s’installer, une attaque de nuit est ordonnée. Le 2nd Battalion démarre à 1h, suivi par le 3rd Battalion une demi-heure plus tard. Le lendemain matin 1er août, l’effet de surprise a opéré, les hommes du 3rd Battalion entrent dans Domjean à 8h. © Histoire du 134th Infantry Regiment – Major General Butler B. Miltonberger et Major James A. Huston

> Domjean – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports