Dozulé

(14 Calvados) La libération

Dozulé, ville lettrineOpération nocturne pour les Commandos Les Britanniques progressent avec difficulté mi-août 1944, à l’est de Troarn. Dans le secteur de Goustranville, l’artillerie allemande empêche les parachutistes de la 5e Brigade de s’emparer des ponts sur le canal de la Dives. Les 7e, 12e et 13e Bataillons paras attaquent dans la nuit du 18 août. Les cartes sont imprécises, la zone est inondée et infestée de moustiques ; mais un pont est pris intact. Le 19, à l’aube, les paras du 12e Bataillon tiennent le village de Putot. L’objectif suivant des Britanniques est la colline 134, où les Allemands ont installé le PC de la 346e Division d’infanterie. Le General Gale confie cette mission au Commando N°48 de la 4th Special Service Brigade. Les Commandos, de nuit et à la boussole, contournent les défenses allemandes à travers la plaine inondée. Au matin du 20 août ils s‘emparent de leur objectif; en fin de journée, les Commandos N°46, N°47 et N°48 lancent une attaque coordonnée sur Dozulé. Les Allemands réussissent à se replier, après avoir incendié le village ; les Britanniques entrent dans Dozulé à l’aube du 21 août. ©

> Dozulé – Monuments et vestiges