Emiéville

(14 Calvados) La Libération

Emiéville, ville lettrineChars anglais contre canons allemands Le 18 juillet 1944, le major von Luck rentre de permission et arrive en pleine offensive alliée, Goodwood démarre. L’officier allemand commande un Kampfgruppe de la 21. Panzer-Division, et constate que les Britanniques ont détruit la première ligne allemande. À Cagny, il utilise une batterie de canons de 88 mm de la Luftwaffe contre les chars anglais. Les canons allemands déciment les chars du 2nd Fife and Forfar Yeomanry. En fin d’après-midi, la 5th Brigade de la Guards Armoured Division relance l’attaque vers Cagny, tentant de déborder par Émiéville. Mais ils se heurtent aux Tigre du Bataillon lourd 503 et perdent plusieurs Sherman. Le 19 juillet, le Kampfgruppe Waldmüller de la 12. SS Panzer-Division arrive dans le secteur et occupe l’aile gauche de la 21. Panzer-Division, près d’Émiéville. Le 20 juillet, les Britanniques repoussent quelques contre-attaques allemandes dans ce secteur. Émiéville va rester sur la ligne de front pendant près d’un mois jusqu’à l’opération Paddle le 17 août. ©

> Emiéville – Monuments et vestiges