Tamerville

(50 Manche) La Libération

Tamerville, ville lettrineLa grande offensive du VII US Corps vers Cherbourg Le 17 juin, l’Oberstleutenant Günther Keil entend son nom lors du communiqué quotidien de l’Ober Kommando der Wehrmacht. En effet, depuis une semaine, face aux Américains, il tient le secteur de Montebourg avec un kampfgruppe d’unités des 709. et 243. Infanterie-Divisionen ; le même jour, il reçoit l’ordre du Generalleutnant Karl von Schlieben, de repli général sur la forteresse de Cherbourg. Le 19 juin, le VII US Corps lance la grande offensive vers le port. En fin d’après-midi, Montebourg est enfin aux mains de la 4th Infantry Division ; le 3rd Battalion du 22th Infantry Regiment entre dans la ville, ruinée par les combats et les bombardements alliés ; à minuit, le 1/8th IR est à 1 kilomètre de Valognes. Au sud-ouest, la 79th Infantry Division a fait un bond, la voie ferrée de Cherbourg et la route de Bricquebec sont coupées. Dans la soirée, le Major General Raymond Barton, qui commande la 4th ID, donne ses ordres : sur l’aile ouest, l’axe de la N13 est réservé à la 79th ID, le 8th IR devra avancer par Tamerville pour atteindre Rufosses, si Valognes résiste il devra être contourné, le 12th IR progressera au centre avec un objectif limité, il doit laisser le temps au 22nd IR, qui était en réserve, de se rassembler pour couvrir le flanc est ; le secteur côtier est à la charge du 4th Cavalry Group. La 4th ID s’élance pendant la nuit, la progression nocturne des Américains à travers le bocage est prudente. Alors que le 12th IR a déjà atteint son objectif préliminaire vers 8h30, le Major General Barton veut détacher le 2nd Battalion et une compagnie de Tank Destroyer vers Valognes, mais cela n’est plus nécessaire. À l’aube du 20 juin, les GI’s du 1/8th du Colonel James Van Fleet entrent dans Valognes sans rencontrer d’opposition, le spectacle est atterrant, la cité a été bombardée presque tous les jours par l’aviation et l’artillerie alliées ; ses hôtels particuliers renommés, l’église Saint-Malo et de nombreux quartiers ne sont plus que décombres, plusieurs centaines de Valognais ont péri. Au cours de la matinée, les commandants d’unités réalisent qu’ils avancent sur un terrain presque vide d’ennemis ; bénéficiant d’une météo pluvieuse, les Allemands ont exécuté, presque à l’insu des Américains, leur retraite vers la Festung Cherbourg. Valognes investi, le 8th IR poursuit sa progression, Tamerville est libéré. Vers midi, quand le recul des Allemands est avéré, la progression se fait en empruntant les routes ; dans la soirée, la 4th ID atteint le périmètre défensif de la Festung. © Sources : Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army, Première victoire en Normandie par Georges Bernage, 39-45 Magazine n°203

Tamerville – Monuments et vestiges