Regnéville-sur-Mer

(50 Manche) La Libération

Regnéville-sur-Mer, ville lettrineLe CCB du Colonel George Read fonce sur Granville La 6th Armored Division du Major General Robert Grow s’est arrêtée devant la Sienne ; au matin du samedi 29 juillet, le 86th Cavalry Reconnaissance Squadron recherche les points de passage sur la rivière. Au hameau du Pont de la Roque, le pont sur la Soulles est intact, mais celui qui franchit la Sienne est inutilisable ; mi-juin, les bombardiers de la RAF ont détruit trois arches de l’ouvrage. Des tirs de harcèlement proviennent de la rive sud occupée par l’ennemi. Un char léger M5 de la F Company est détruit par un antichar allemand, deux membres d’équipage sont tués. Le Combat Command A prépare le franchissement. Dans la matinée, des GI’s du 315th Infantry Regiment entrent dans Coutainville, guidés par la Résistance ; une trentaine de soldats russes, des Osttruppen retranchés dans le manoir de Coutainville, se rendent après négociation. Les cloches des villages alentour célèbrent l’évènement tant attendu. En début de soirée, l’assaut débute par une courte préparation d’artillerie. Le 2nd Lieutenant Donald Kratzer soutient l’opération avec son platoon de Sherman de la A Company du 68th Tank Battalion ; les tanks ouvrent le feu sur des cibles identifiées, dont l’église de Montchaton qui servirait d’observatoire aux Allemands. Les soldats du 44th Armored Infantry Battalion passent à l’attaque et traversent la Sienne ; les Allemands résistent faiblement puis se retirent. Le platoon du 2nd Lieutenant Kratzer traverse difficilement à gué et renforce la tête de pont. Dès que les Américains contrôlent la rive sud, le génie se met à l’œuvre, installe un pont Bailey et aménage un passage. Le Major General Grow n’est pas satisfait de la progression de la journée. Sur son aile gauche, la 4th Armored Division a avancé d’une vingtaine de kilomètres, sans avoir à traverser la Sienne. D’autre part, il a subi des injonctions de la part de ses supérieurs pour « accélérer le mouvement ». Il donne l’ordre au CCB du Colonel George Read de prendre la tête. Le dimanche 30 juillet, à 6 heures, le CCB quitte sa zone de rassemblement, franchit la Sienne et se dirige vers son objectif : Granville ; le 86th Cavalry Rec. Sq. est en avant-garde. La 79th US Infantry Division suit et sécurise les flancs et l’arrière du CCB. Ce dimanche, le drapeau tricolore flotte au clocher de l’église de Regnéville ; dans la matinée, les premiers soldats américains apparaissent, l’heure de la Libération a sonné. © Sources : Cobra par G. Bernage et G. Cadel, Breakout and Pursuit de Martin Blumenson, The 68th Tank Battalion in combat, History of The 86th Cavalry Rec. Sq.

> Regnéville-sur-Mer – Monuments et vestiges