Saint-Germain-de-Varreville

(50 Manche) La Libération

Saint-Germain-de-Varreville, ville lettrineLes Pathfinders sautent les premiers 443 avions de transport C47 de la mission Albany doivent larguer les hommes de la 101st Airborne Division, dans la nuit du 5 au 6 juin. La Drop Zone A est située à l’ouest de Saint-Martin-de-Varreville et de la route GC n°14, c’est le secteur attribué au 502nd Parachute Infantry Regiment et au 377th Parachute Field Artillery Battalion. Les Pathfinders sont chargés de baliser les zones de saut ; pour la Drop Zone A, la Team A saute à 0h15 et atterrit légèrement au nord de sa destination, les trois équipes du Captain Franck Lillyman mettent aussitôt en place les feux de signalisation et les émetteurs ; ce dernier regroupe son stick près de l’église de Saint-Germain-de-Varreville, où quelques blessés sont abrités. Malheureusement, la Flak et les nuages bouleversent les plans de largages : le 3rd Battalion est largement éparpillé, le 2nd Battalion est concentré mais à près de huit kilomètres vers Sainte-Marie-du-Mont, seul le 1st Battalion est proche de la DZ A avec une majorité de sticks. La mission du 502nd PIR est de contrôler les sorties de plage de Saint-Martin-de-Varreville et d’Audouville, et de neutraliser une batterie d’artillerie côtière près de Saint-Martin et son cantonnement à Mésières. La région est défendue par le 1er bataillon de l’Infanterie-Regiment 919, son chef, le Hauptmann Fink, a son PC sur une hauteur au nord de Foucarville. Le Lieutenant Colonel Patrick Cassidy, qui commande le 1/502nd PIR, rejoint le Captain Lillyman ; ils se dirigent ensemble vers la batterie allemande, forte de quatre pièces russes de 122 mm, située à un kilomètre au sud près du lieu-dit La Croix aux Bertots. Au même moment, le Sergeant Harrison Summers reçoit l’ordre de neutraliser la garnison allemande à Mésières ; il ne dispose que d’une quinzaine d’hommes ; malgré l’infériorité numérique, après de féroces combats, la position est conquise en début d’après-midi. Pendant ce temps, les Américains arrivent au point d’appui codé WN 108, ils découvrent que les bombardements préparatifs ont ravagé la position, les canons ont été retirées de leurs encuvements, les casemates de protection n’étant pas encore édifiées. Le groupe remonte vers Saint-Germain-de-Varreville ; une quarantaine d’hommes de la A Company du 1st Lieutenant Wallace Swanson bloque les routes au nord et à l’ouest de Foucarville. En fin de matinée, le 22nd Infantry Regiment débarque sur Utah Beach ; les 1st et 2nd Battalions traversent la zone inondée et s’installent, dans la soirée, en défense au nord et à l’ouest de Saint-Germain-de-Varreville. © Sources : Normandie 1944 Magazine n°3, Objectif Carentan HS Normandie 44 magazine par Georges Bernage, Utah Beach par G. Bernage et D. François

Saint-Germain-de-Varreville – Monuments et vestiges