Saint-Hilaire-Petitville – Carentan-les-Marais

(50 Manche) Monuments et vestiges

Fresque de la Libération Fresque commémorant la libération de Saint-Hilaire-Petitville par les troupes américaines le 10 juin 1944. Le projet est né de l’initiative d’un habitant de la ville, Monsieur Julien Delavier, sur le pignon de la maison duquel a été réalisée la fresque. L’artiste qui a peint l’œuvre est Monsieur Frederic Rauline. Sur un fond de brume, avec  à la base les toiles d’un hôpital militaire, cinq personnages symbolisent la Libération : un soldat du 327th Glider Infantry Regiment, une infirmière, Peter Zanakos, para de la 101st Airborne Division, le Colonel Howard Johnson, CO du 501st Parachute Infantry Regiment, et enfin un civil de la commune. La fresque a été inaugurée le 9 juin 2019, en présence d’un détachement militaire de la 101st US Airborne Division, de personnalités et du vétéran américain Thomas Rice. Deux plaques évoquent la construction des hôpitaux militaires et le rôle du 501st PIR (surnommé Geronimo, le chef apache dont la tête figure sur l’insigne de l’unité) dans la libération de Carentan. Situation : sur la façade d’une maison au bord de la route, croisement de la rue du Cotentin et de la rue des Fleurs

Panneau hôpitaux américains Panneau signalant, qu’à proximité de cet endroit, furent érigés pendant l’été 1944 deux hôpitaux militaires américains. Le 5th General Hospital fut opérationnel à partir du 31 juillet ; il était commandé par le Lieutenant Colonel Robert M. Zollinger. Son personnel était composé de 58 officiers, 102 infirmières et 500 soldats. Le 50th General Hospital commença à accueillir des blessés à partir du 14 août ; il fut dirigé par le Colonel Hubbard T. Buckner, son effectif était similaire à celui du 5th General Hospital. Le panneau rappelle que près de 5000 civils furent également soignés dans ces hôpitaux. Situation : au bord de la route, croisement de la rue du Cotentin et de la rue des Fleurs

Saint-Hilaire-Petitville – Carentan-les-Marais – La Libération