Saint-Pair-sur-Mer

(50 Manche) Monuments et vestiges

Saint-Pair-sur-Mer, monument lettrinePlaque aviateurs alliés Cette petite plaque rend hommage aux équipages de deux bombardiers alliés qui se sont écrasés près de Saint-Pair-sur-Mer en juillet 1944. Le premier était un B24 Liberator, qui appartenait au 785th Bomber Squadron, du 466th Bomber Group de la 8th US Air Force. Il avait décollé de l’aérodrome d’Attlebridge en Angleterre ; il fut touché par la Flak et s’écrasa le 18 juillet 1944 en mer, à une centaine de mètres de la côte. Sur les dix membres d’équipage, quatre furent tués, les six autres furent capturés par les Allemands. Le second appareil était un bombardier Handley Page Halifax de la Royal Air Force. Il appartenait au 138th Squadron, qui était spécialisé dans les opérations menées par le Special Operations Executive dans les pays occupés ; parmi celles-ci : le parachutage des premiers agents gaullistes du renseignement, en France occupée. Le bombardier avait décollé de l’aérodrome de Tempsford en Angleterre, dans la nuit du 18 au 19 juillet 1944, pour une mission de largage de matériel à la Résistance. Lors du vol de retour, il disparut en mer, au large de la côte de Saint-Pair-sur-Mer. Les noms des sept membres d’équipage figurent sur la plaque ; elle a été inaugurée le 6 juin 2017, en présence de plusieurs membres des familles des aviateurs disparus.  Situation : Kairon plage, à l’extrémité du boulevard Maritime, par la rue Elian Planes

> Saint-Pair-sur-Mer – La Libération