Herqueville

(50 Manche) La Libération

Herqueville, ville lettrineLa guerre est finie pour l’Oberstleutenant Keil Cherbourg est libéré le 26 juin. Pendant la prise de la ville, le 60th Infantry Regiment et le 4th Cavalry Squadron gardaient le flanc gauche ; la 9th Infantry Division reçoit l’ordre de se regrouper et de se préparer à conquérir la presqu’ile de La Hague. L’aviation bombarde plusieurs points fortifiés, ainsi que les batteries d’Auderville. Le 28 juin, la progression est relativement facile : le 60th IR du Colonel Frederick de Rohan au centre, sur l’axe principal, le 47th IR du Colonel George Smythe sur l’aile droite et le 4th Cavalry Squadron sur l’aile gauche. Le lendemain, le 60th IR rencontre une forte résistance au carrefour du chemin GC 16 et de la route des Pieux ; les Américains viennent d’atteindre la ligne de défense principale ennemie. Le 1/60th est bloqué, sur la droite, le 3/60th réussit à percer avec le soutien des blindés, mais l’avance est à nouveau stoppée par le feu des canons qui tirent depuis Beaumont-Hague. Le 47th IR arrive devant Gréville et Gruchy. Le 30 juin au matin, la météo ne permet pas l’appui aérien, mais le tir de préparation d’artillerie semble être efficace, le 2/47th entre dans Gréville à 9 heures ; à Gruchy, face au 3/47th, le Major Hadenfeldt résiste désespérément, il tiendra le dernier bastion de Westeck jusqu’au lendemain matin. Au centre, le 2/60th s’empare de Beaumont-Hague, avec l’appui de la C Company du 746th Tank Battalion. Le 4th Cavalry Squadron du Lieutenant Colonel Edward Dunn suit le long de la côte à travers un relief accidenté ; la colonne est arrêtée jusqu’à 16 heures, quand les artilleurs allemands se trouvent à cours d’obus. En milieu d’après-midi, les chasseurs bombardiers P47 pilonnent les positions allemandes de la Lande de Jobourg ; le 2/60th du Lieutenant Colonel Michael Kauffman progresse à gauche du chemin GC 16, avec le 4th Cavalry Squadron sur le littoral ; dans l’après-midi, l’heure de la Libération a sonné pour les habitants d’Herqueville. Les Américains sont ralentis un moment par les pièces de la batterie lourde située sur l’ile d’Aurigny ; vers 19 heures, les soldats d’une unité vétérinaire qui défendent Jobourg succombent devant les chars américains. La défense allemande s’effondre ; l’Oberstleutenant Keil, qui a tenu tête aux Américains à Montebourg, puis à Cherbourg, est capturé dans la nuit, alors qu’il tentait de se replier vers le nord. © Sources : Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army, Première victoire américaine en Normandie par Georges Bernage, Battle for Cherbourg par R.P.W. Havers

> Herqueville – Monuments et vestiges