Lengronne

(50 Manche) La Libération

Lengronne, ville lettrineLa ruée générale des blindés et de l’infanterie ennemis Deux jours après le début de l’opération Cobra, la 2nd Armored Division du Major General Edward Brooks a enfoncé le front allemand d’une vingtaine de kilomètres, à la jonction du LXXXIV Armeekorps et du II. Fallschirm-Korps. La nouvelle mission du VII US Corps est de prendre au piège les forces ennemies qui se replient. Le CCB du Brigadier General Isaac White doit « tendre son filet » jusqu’à Lengronne. À l’aube du vendredi 28 juillet, les véhicules du 82nd Armored Reconnaissance Battalion reprennent leur chevauchée, semant le désordre sur les arrières allemands. Entre Lengronne et Gavray, la 7. Armee manque de perdre son chef ; la voiture du Generaloberst Paul Hausser essuie des tirs américains mais parvient à s’échapper. À 16 heures, les éclaireurs atteignent la Sienne, au nord-est de Cérences. Au même moment, une Task Force du 67th Armored Regiment, commandée par le Major William Ring, coupe la route de Coutances ; au carrefour des Hauts Vents, un Sherman détruit un Kübelwagen, le chef de la 2. SS-Panzer-Division est tué. La Division Reserve établit des barrages aux carrefours stratégiques et aux passages sur la Sienne, sauf celui de Gavray, tenu en force par les Allemands. Dès le matin du 29 juillet, les GI’s brisent une tentative de percée au nord de Saint-Martin-de-Cenilly. La Task Force du Major Clifton Batchelder pénètre dans Saint-Denis-le-Gast, puis arrive à Lengronne à 15h30, où s’installent les blindés du 67th AR. Pendant la nuit suivante, c’est la ruée générale. À Saint-Denis-le-Gast, les Américains doivent s’écarter pour ne pas être balayés par la masse des blindés et de l’infanterie ennemis. Vers deux heures du matin, à l’est de Lengronne, onze véhicules allemands sont détruits par un char du 702nd Tank Destroyer Battalion et les canons du 78th Armored Field Artillery Battalion. Non loin du carrefour des Hauts Vents, une puissante colonne allemande de près d’une centaine d’engins percute le secteur de la Task Force du Major Ring ; les combats, d’une violence inouïe, durent toute la nuit ; à l’aube la colonne ennemie est anéantie. Pendant la journée du 30 juillet, le 82nd ARB patrouille dans le secteur et fait encore de nombreux prisonniers, une centaine d’Allemands sont tués dans des escarmouches ; de petits groupes de SS et de parachutistes parviennent à s’échapper. Le calme revient dans le secteur, une liberté enfin retrouvée pour les habitants de Lengronne, où les hommes du 82nd ARB bivouaquent la nuit suivante. © Sources : Breakout and Pursuit par Martin Blumenson, Operational History Second Armored Division Operation Cobra, Breakout at Normandy 2nd Armored Division par Mark Bando

> Lengronne – Monuments et vestiges