Longueville

(50 Manche) La Libération

Longueville, ville lettrineLes Américains entrent dans Granville sans combat Après avoir été bloquée une journée devant la rivière Sienne, la 6th US Armored Division reprend sa progression. Le dimanche 30 juillet, à 6 heures, le Combat Command B du Colonel George Read quitte sa zone de rassemblement, franchit la Sienne à Pont de la Roque et roule vers son objectif : Granville. Le 86th Cavalry Reconnaissance Squadron du Captain Frederick Eickhoff est en avant-garde. Un groupement entièrement motorisé de la 79th US Infantry Division suit en empruntant les routes secondaires. Toute forme de résistance organisée a disparu, hormis quelques éléments isolés. Les chasseurs bombardiers de l’US Air Force dominent le ciel, traquant le moindre véhicule ennemi. La colonne blindée du CCB est acclamée lorsqu’elle traverse les villages. Vers 13 heures, le 86th Cavalry Rec. Sq. approche de Bréhal, essuyant quelques tirs. Les véhicules se retrouvent face à un barrage, formé de troncs d’arbres abattus et d’une barrière métallique. Avec le soutien des chasseurs bombardiers Thunderbolt P47, les chars du CCB enfoncent l’obstacle et, contre toute attente, atteignent le centre-ville vers 13 heures ; environ deux cent Allemands se rendent, dont de nombreux soldats des Osttruppen. Au sud de Bréhal, le CCB franchit une seconde barricade, non défendue. La progression est ralentie par des combats d’arrière-gardes et le harcèlement de l’artillerie ennemie. Vers 23 heures, le Major General Robert Grow décide de stopper pour la nuit à quelques kilomètres de son objectif. Le CCB se rassemble dans le secteur de Bréville-sur-Mer, le 50th Armored Infantry Battalion bivouaque près du village de La Lande. Au soir du 30 juillet, le Major General Troy Middleton, chef du VIII US Corps, reste un temps déconcerté par la « chevauchée » de la 4th Armored Division, qui est aux portes d’Avranches ; il ordonne au Major General John Wood de se tenir prêt à franchir la Sélune dès le lendemain. Afin de laisser libre le passage à la 4th AD, il donne l’ordre au Major General Grow d’avancer rapidement et de s’arrêter sur une ligne Sartilly La Haye-Pesnel. Le lendemain matin, un officier G-3 de l’état-major prend la tête d’un groupement, appuyé par un platoon de chars légers, qui se dirige vers Granville ; l’heure de la Libération sonne pour les habitants de Longueville. Les Allemands se sont retirés vers le sud pendant la nuit, les Américains entrent dans Granville sans combat, à midi, ils reçoivent la reddition de ce qui reste de la garnison. © Sources : Breakout and Pursuit de Martin Blumenson, History of The 86th Cavalry Rec. Sq., The Operations of The 6th Armored Division in the Brittany Peninsula par le Major Homer Hammond

> Longueville – Monuments et vestiges