Bretteville

(50 Manche) La Libération

Bretteville, ville lettrineLa 4th Infantry Division pénètre dans Cherbourg La prise du port de Cherbourg est l’objectif prioritaire du VII US Corps. C’est encore plus crucial après la tempête qui s’abat sur les côtes de la Manche du 19 au 22 juin, elle détruit le port artificiel américain de Saint-Laurent. Le 22 juin, un ultimatum au chef des forces terrestres de la Festung Cherbourg, le Generalleutnant Karl von Schlieben, reste sans réponse ; trois divisions d’infanterie s’élancent à l’assaut. À l’est de la Festung, la 4th Infantry Division du Major General Raymond Barton est engagée dans l’opération, à l’exception du 22nd Infantry Regiment et du 24th Cavalry Reconnaissance Squadron, qui sont chargés d’isoler l’extrémité est de la ligne de fortifications, de Gonneville jusqu’au Cap Lévi. Face à la 4th ID, la défense ennemie est constituée du Kampfgruppe Rohrbach, qui regroupe les restes de l’Infanterie-Regiment 729, de l’Infanterie-Regiment 739, additionnés de troupes diverses de valeur combattante inégale. Le 22 juin, le 12th IR mène de durs combats pour franchir la Saire dans le secteur du Bois de Coudray, le chef du 3/12th, le Lieutenant Colonel Thaddeus Dulin, est tué. Sur la colline 158, à l’ouest de l’aérodrome de Maupertus, le 22nd IR se retrouve temporairement isolé par une contre-attaque allemande. Le lendemain, le 12th IR renouvelle l’offensive épaulé par les chars, les positions ennemies sont neutralisées ; en fin de journée, le 12th IR s’empare de la cote 140 au nord du Mesnil-au-Val. Sur la droite, le 22nd IR passe la journée à nettoyer le secteur de la cote 158, avec le soutien d’une compagnie du 801st Tank Destroyer Battalion. Ce même jour, le Generalleutnant Karl von Schlieben devient le chef de toutes les forces qui défendent la Festung, il succède au Generalmajor Robert Sattler. Le 24 juin, le 2/22nd appuie le flanc droit du 12th IR pour capturer le point fort de Digosville ; en fin de journée, avec l’intervention des Sherman de la B Company du 70th Tank Battalion et des avions P47, les Américains ont capturé 800 Allemands. Au crépuscule, les GI’s du 3/12th IR, grimpés sur les chars, guidés par un résistant FFI, entrent dans Tourlaville. En fin d’après-midi, le Major General Barton reçoit une bonne nouvelle : la 4th ID prendra part au combat final dans la ville, alors que cela n’était pas prévu initialement. Le 25 juin, le 12th IR démarre sa progression vers Cherbourg dans la nuit, le 1/12th atteint la côte à l’ouest de la Pointe des Grèves ; légèrement à l’est, les 2/22nd et 3/22nd abordent également le rivage, le 2/22nd du Major Earl Edwards libère Bretteville. © Sources : Utah Beach to Cherbourg publié par le CMH US Army, Objectif Cherbourg Normandie 1944 Magazine n°9, Battle for Cherbourg par R.P.W. Havers

 Bretteville – Monuments et vestiges