Caen

(14 Calvados) Monuments et vestiges

Caen, monument lettrineMonument 3rd British Infantry Division Monument à la mémoire des soldats de la 3rd British Infantry Division qui ont participé à la libération de Caen. Les trois triangles noirs symbolisent les trois brigades d’infanterie de la division : 8th, 9th et 185th Infantry Brigades. Trois stèles portent les noms et les emblèmes des régiments constituant les unités. Au moment du Débarquement, la 3rd Infantry Division était commandée par le Major General T. G. RennieSituation : avenue de la Libération, aux pieds des remparts du château

Monument Royal Navy & Merchant Navy Monument dédié aux forces navales de la Royal Navy et de la Merchant Navy, qui participèrent à l’opération Neptune le 6 juin 1944. Situation : dans le Jardin du Souvenir britannique

Stèle Royal Air Force Stèle en l’honneur de tous les aviateurs de la Royal Air Force du Commonwealth, et des pays alliés qui servirent au sein de la RAF et contribuèrent au succès du Débarquement. Situation : dans le Jardin du Souvenir britannique

Plaque FFI Raymond Chatelain Plaque à la mémoire de Raymond Chatelain, sous-lieutenant FFI de la compagnie Scamaroni. Il fut tué le 18 juillet 1944 par des tirs ennemis, en traversant l’Orne sur les débris du pont de Vaucelles, pour ouvrir la voie aux soldats canadiens du First Regina Rifle Regiment. Situation : sur le pont de Vaucelles

Stèle Forces armées polonaises En Français, en polonais et en Anglais, la stèle rend honneur aux Forces armées polonaises, qui ont combattu pour la libération de la France et de la Pologne. Situation : dans le parc du Mémorial

Stèle du 9 juillet 1944 Stèle commémorant la montée des couleurs tricolores le 9 juillet 1944, première Marseillaise et premier drapeau français hissé depuis quatre ans dans la ville de Caen. La cérémonie célébrait la libération de la ville et rendait hommage à tous ceux qui étaient tombés dans les combats : soldats britanniques, soldats canadiens, résistants, FFI… Situation : place Monseigneur des Hameaux

Stèle canadienne du 9 juillet 1944 Stèle rappelant l’offensive alliée lancée le 7 juillet 1944, qui permit l’entrée des troupes canadiennes dans le centre de Caen le 9 juillet. La stèle fut inaugurée le 9 juillet 1994, lors du 50e anniversaire. Le prix de cette libération fut lourd pour les Alliés : 3500 soldats canadiens et britanniques tués et blessés, mais aussi 3000 victimes civiles. Situation : place de l’ancienne boucherie, carrefour de la rue de Bayeux

Stèle Stormont, Dundas and  Glengarry Highlanders Stèle commémorant les combats des soldats des Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders, parmi les premières troupes alliées à pénétrer dans Caen. L’unité appartenait à la 9th Infantry Brigade de la 3rd Canadian Infantry Division. Situation : ZI du Chemin vert, rue d’Authie

Stèle général De Gaulle Stèle à la mémoire du général Charles De Gaulle, libérateur de la France (1890-1970). Situation : place Gambetta

Plaques soldats canadiens Deux plaques en l’honneur des soldats canadiens. La première est dédiée au Bombardier Everitt Ivan Hill, soldat du 2nd Anti-Tank Regiment du Royal Canadian Artillery (erreur sur la plaque) ; il était âgé de 23 ans et fut tué le 18 juillet à cet endroit sur le boulevard Bertrand, par des tirs de snipers allemands ; il repose au cimetière de Bretteville-sur-Laize Cintheaux. Le 18 juillet est la date à laquelle fut lancée l’opération Goodwood, qui allait permettre de libérer la rive sud de l’Orne. Une seconde plaque rend hommage, de façon anonyme, au premier soldat canadien tombé pour la libération de Caen ; on peut noter que le Stormont, Dundas and Glengarry Highlanders est la première unité à entrer dans la ville le 9 juillet. Situation : boulevard Bertrand, sur le mur du jardin de la Préfecture

Tombe de la victime inconnue Tombe à la mémoire d’une victime civile inconnue, qui a périt pendant les combats pour la libération de la ville. Cette tombe symbolise le lourd tribut payé par les populations civiles de Basse-Normandie : 13 900 victimes d’avril à septembre 1944. Situation : dans le parc du château de Caen, derrière l’église Saint-Georges

Plaque combattants canadiens de l’Ontario Plaque en hommage aux combattantes et combattants de la province canadienne de l’Ontario, qui servirent dans l’Armée, la Marine et l’Aviation canadienne pendant la bataille de Normandie. Situation : dans le parc du château de Caen, sur le mur de l’église Saint-Georges

Stèle des régiments canadiens Stèle à la mémoire des soldats canadiens tombés pendant la libération de la ville en juin et juillet 1944. Les noms de vingt-deux unités canadiennes ayant participé aux combats sont inscrits sur la stèle. Situation : devant la gare de Caen, sur le rond-point rue d’Auge

Plaque Monseigneur des Hameaux Plaque dédiée au curé-doyen de l’église abbatiale Saint-Étienne, Monseigneur Léon Gourdier des Hameaux. De nombreux réfugiés trouvèrent un abri sous les voûtes de l’église pendant la bataille, ainsi que dans les bâtiments voisins du lycée Malherbe. Une émouvante cérémonie de lever des couleurs eut lieu le 9 juillet sur l’ancienne place du lycée, face à l’abbatiale ; Monseigneur des Hameaux y assista aux côtés de la population, des soldats alliés, des résistants des Forces Françaises de l’Intérieur et des officiels.  Situation : dans l’église abbatiale Saint-Étienne

Caen – La Libération  > Caen – Musée