Saint-Patrice-de-Claids

(50 Manche) La Libération

Saint-Patrice-de-Claids, ville lettrineLes artilleurs américains tentent d’abattre le clocher Depuis le 14 juillet, la 28th US Infantry Division du Brigadier General Donald Stroh est alignée sur un affluent de l’Ay et la Sèves, devant Périers. Durant les jours suivants, les deux camps se livrent à une intense activité de patrouille ; les nuits sont illuminées par les fusées éclairantes et les duels d’artillerie. L’attente est brutalement rompue, lorsque les Américains lancent l’opération Cobra le 25 juillet, à l’ouest de Saint-Lô. Après le passage des vagues de bombardiers, le VII US Corps lance l’assaut. L’attaque du VIII Corps débute le lendemain, la 8th ID doit effectuer la percée à l’ouest de Périers et ouvrir la voie à la 79th ID. Elle fait face aux reliquats de deux bataillons d’infanterie de la 91. Luftlande-Infanterie-Division du Generalmajor Eugen König, à laquelle sont rattachés les restes des 77. Infanterie Division et 265. Infanterie Division. Le vendredi 26 juillet, après un barrage d’artillerie, la 8th ID s’élance sur un front étroit avec la route de Saint-Jores comme axe principal ; le 28th Infantry Regiment du Colonel Kenneth Anderson est à droite, le 121st IR du Colonel John Jeter à gauche. Les unités bénéficient chacune du soutien d’une compagnie de Sherman et d’une compagnie de Tank Destroyer, ainsi que d’unités du génie et antiaérienne.  La progression est rapidement ralentie par les champs de mines et l’artillerie ennemis. Les Allemands ont un excellent point d’observation sur les colonnes des 1 et 2/28th depuis le clocher de Millières. Une demande de bombardement par air n’aboutit pas ; il revient à l’artillerie de tenter de l’abattre. L’attaque du 28th IR se heurte à une forte résistance, plusieurs officiers et sous-officiers sont mis hors de combat, une réorganisation s’avère nécessaire. À 19 heures, le 1/28th atteint le chemin GC 11, la route de Périers ; le 121st IR est bloqué devant la Sèves, au sud-ouest de Saint-Patrice-de-Claids. Au matin du samedi 27 juillet, après que le 121st soit venu s’aligner au côté du 28th, la progression reprend, il est 15 heures. Cette fois, l’opposition est faible ; en réalité, le front du LXXXIV. Armeekorps a « explosé », le General Dietrich von Choltitz a ordonné le retrait de son aile gauche vers Coutances. La route Lessay Périers est dépassée sans rencontrer d’opposition. Le 314th IR s’engage dans la trouée. À la tombée de la nuit, le 28th IR a libéré Millières et s’installe à un kilomètre au sud. © Sources : Cobra par G. Bernage et G. Cadel, Breakout and Pursuit de Martin Blumenson, History of The 28th Infantry Regiment

> Saint-Patrice-de-Claids – Monuments et vestiges