Putot-en-Auge

(14 Calvados) La Libération

Putot-en-Auge, ville lettrineLes 7th et 12th Battalions franchissent le Canada Bridge Il est minuit, le 18 août, lorsque la A Company du 1st Canadian Parachute Battalion s’empare du seul pont intact sur le canal, à 300 mètres au sud de la route de Dozulé. Au même moment, le Brigadier Stanley James Hill, qui commande la 3rd Parachute Brigade, attend les informations sur les points de passage ; il ne peut plus attendre, le 9th Parachute Battalion est dirigé sur le seul passage signalé comme accessible aux fantassins, bien que détruit : le viaduc de la voie ferrée ; le canal franchi, la colonne suit la ligne, puis approche de la gare de Putot-en-Auge ; après un bref assaut, le bâtiment est pris, il est presque 3 heures du matin. A l’aube du 19 août, c’est au tour de la 5th Parachute Brigade de se mettre en marche, les hommes du Brigadier Joseph Nigel Poett sont chargés de prendre Putot-en-Auge, et au-delà, la colline 13 qui contrôle Dozulé. La zone est tenue par la 346.Infanterie-Division du Generalleutnant Erich Diestel. En tête, le 13rd Battalion se dirige d’abord vers le pont du viaduc, avec la marée montante le canal est infranchissable, il faut faire demi-tour. Enfin le renseignement du pont sud intact arrive, c’est là que les 7th et 12th Battalions passent. Le Canada Bridge subit une affluence qui ralentit le regroupement des bataillons sur la rive droite ; le 7th Battalion avance vers le village par l’ouest, il est pris sous le feu ennemi ; c’est au 12th Battalion du Lieutenant-Colonel Nigel Stockwell qu’incombe la prise de Putot ; les hommes franchissent la voie ferrée à 500 mètres au sud du village. Vers 6 heures, la A Company couvre le flanc ouest ; la B Company progresse par le sud, le 1st Platoon est pris sous le feu d’une mitrailleuse postée dans le cimetière ; le 3rd Platoon la contourne et, après un combat au corps à corps jusque dans l’église, élimine la position ; les défenseurs s’enfuient à travers champs et tombent sous les tirs de la A Company. Après une heure de combats, Putot-en-Auge est libéré. Au prix de faibles pertes, les parachutistes ont fait 75 prisonniers. La A Company fait jonction avec le 7th Battalion.au carrefour de la route de Dozulé. © Sources : Opération Paddle d’ Eddy Florentin, War Diary 1st Canadian Parachute Battalion, War Diary 9th Parachute Battalion, Normandie 1944 magazine n°21

Putot-en-Auge – Monuments et vestiges