Escoville

(14 Calvados) La Libération

Escoville, ville lettrineOpération Tonga à l’ouest de l’Orne Tonga, c’est le nom de code de l’opération qui va déposer en Normandie, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, en trois vagues, 1 512 parachutistes de la 6e Division aéroportée. En face, la 711e Division d’infanterie de la Wehrmacht forte de 13 000 hommes mais, d’après les renseignements alliés, d’une faible valeur combattive. La première vague a pour objectifs les ponts sur l’Orne, le canal de Caen et la batterie de Merville; la seconde renforce les positions de la première et détruit plusieurs ponts sur la Dives; la troisième vague dépose l’état-major de la 6e Division aéroportée et son chef, le General Gale, du matériel et des canons anti-chars. Au soir du 6 juin, Hérouvillette et Le Mesnil sont dans la zone contrôlée par les parachutistes britanniques. Escoville est libérée brièvement le 7 juin par le 2nd Battalion Oxfordshire and Buckinghamshire Light Infantry, qui se replie face à une contre attaque de la 21e Panzer-Division; Escoville ne sera libérée définitivement que le 18 juillet lors de l’offensive Goodwood. ©

> Escoville – Monuments et vestiges