Espins

(14 Calvados) La Libération

LEspins, ville lettrinees Britanniques sauvent la tête de pont Le 7 août, la 59th Staffordshire Infantry Division établi une tête de pont sur l’Orne à Brieux et Grimbosq. Les Allemands réagissent et lancent plusieurs contre-attaques ; la plus déterminée est celle du Kampfgruppe Krause de la 12.SS Panzer-Division, appuyé par les Panther du Sturmbannführer Max Wunsche, et d’éléments de la 89.Infanterie-Division. Les Allemands chassent les Britanniques de Grimbosq, mais en débouchant de la forêt à découvert, ils sont pris sous le feu de l’artillerie britannique ; les combats sont très violents et durent toute la journée ; les pertes sont élevées des deux côtés, finalement c’est un échec pour les assaillants et le Kampfgruppe SS est appelé ailleurs. La 56th Infantry Brigade, qui vient d’être rattachée à la 59th Staffordshire, relève la 176th Infantry Brigade, durement éprouvée. Dans la nuit du 9 août, les 2nd Battalion Gloucestershire Regiment et 2nd Battalion Essex Regiment progressent côte à côte vers Thury-Harcourt. A l’aube du 10, ils atteignent le lieu-dit La Forgé à Cambro. Avec l’arrivée des blindés et du support de l’artillerie, l’assaut démarre ; l’artillerie allemande réplique violemment ; le Lieutenant-Colonel D. W. Biddle, qui commande le 2nd Gloucestershire, est gravement blessé. Le 11 août, le 2nd Battalion South Wales Borderers tente d’avancer vers Thury en suivant la route principale, mais le feu de l’artillerie allemande – Flak de 88 mm et Nebelwerfer – est encore intense et précis, l’avance est bloquée. Sur l’aile gauche de la 56th Infantry Brigade, la 197th Infantry Brigade avance vers le ruisseau de Traspy et libère Espins et Le Moncel ; les Allemands tentent de reprendre le terrain sans y parvenir et sont définitivement repoussés. © Sources : Victory in the West volume 1 par le Major L. F. Ellis, The role of 56th Infantry Brigade during The Normandy Campaign par Andrew Holborn, Soldats du Reich par Kurt Meyer

Espins – Monuments et vestiges