Falaise

(14 Calvados) La Libération

Falaise, ville lettrineLes jeunes SS meurent dans les ruines de la cité Après l’opération Cobra et la percée du front allemand à Avranches fin juillet, les alliés débouchent enfin du bocage normand et se répandent en Bretagne et en Anjou. Une contre-attaque allemande échoue à Mortain le 7 août. Le 12 août, deux divisions blindées, dont la 2e DB du général Leclerc, sont à Argentan. Au nord, le IInd Canadian Corps est à dix kilomètres de Falaise. Entre Argentan et Falaise il n’y a que 23 kilomètres, une poche se dessine clairement. Le 16 août, la 2nd Canadian Infantry Division est devant Falaise, la 6th Infantry Brigade lance l’attaque contre la ville, défendue par un Kampfgruppe SS. Les Canadiens progressent lentement, car les Allemands tendent des embuscades avec canons anti-chars et mitrailleuses. Au soir les jeunes SS de la Hitlerjugend tiennent encore dans l’école Saint-Jean, encerclés par les Fusiliers Mont Royal. À l’aube du 17 août, les Allemands succombent dans les ruines des bâtiments, sous un dernier assaut des Canadiens. ©

> Falaise – Monuments et vestiges