Fleuré

(61 Orne) La Libération

Fleuré, ville lettrinePatton et Leclerc stoppés par Bradley Début août 1944, le Panzergruppe Eberbach, qui occupe le front sud en Normandie, n’aligne plus que quelques dizaines de chars par division blindée ; même pas vingt pour la 116.Panzer-Division. Ils ne peuvent guère retarder la 3rd US Army du General Patton, qui remonte du sud pour fermer la poche de Falaise. Au soir du 12 août, un ordre du général Bradley stoppe l’avance alliée devant Argentan, laissant un couloir de 38 kilomètres entre les Armées alliées, que les Allemands de la 7.Armee utiliseront au maximum pour évacuer la poche. Le 13 août, une patrouille française de la 2e Division blindée composée de deux auto-mitrailleuses et deux jeeps, atteint Fleuré ; les Français y détruisent un Panzer IV abandonné et quelques véhicules. Le 1er Escadron du 1er Régiment de Marche de Spahis marocains libère Boucé. La 2e DB se met au repos, le général Leclerc établit son quartier général près de Fleuré pour quelques jours. ©

> Fleuré – Monuments et vestiges