Fleury-sur-Orne

(14 Calvados) La Libération

Fleury-sur-Orne, ville lettrineLes habitants de Fleury-sur-Orne revoient enfin le jour Le moment est historique, ce 16 juillet dans le parc du château de Rosel, le Lieutenant General Guy Simonds a rassemblé les officiers commandants pour la première réunion d’état-major du II Canadian Corps. Une grande attaque blindée va être lancée à l’est du front : code Goodwood ; Caen est libéré mais les Allemands tiennent encore la rive droite, les Canadiens doivent franchir l’Orne : opération Atlantic. Au sud-ouest de Caen, la 5th Infantry Brigade du Brigadier Bill Megill a pour objectif Fleury-sur-Orne. Le 18 juillet, vers 23h, le Black Watch of Canada traverse l’Orne sur un pont flottant. Les hommes du Royal Canadian Engineer travaillent d’arrache-pied ; le lendemain matin, le Régiment de Maisonneuve franchit à son tour l’obstacle en face de l’hippodrome, un autre pont Bailey est réservé aux chars ; la Compagnie D du Major Léon Brosseau est accueillie par les salves de torpilles de mortiers allemandes. En début d’après-midi les Canadiens Français s’élancent sur la route d’Harcourt, ils bénéficient du soutien d’un squadron de chars du Sherbrooke Fusiliers Regiment ; l’assaut démarre tragiquement, les compagnies A et D se retrouvent sous le feu de leur propre barrage d’artillerie, elles ont dépassé leur ligne de départ, le Major Brosseau et le capitaine Achille Orieux sont tués. Après une rapide réorganisation : les compagnies de réserve B et C passent en tête, l’avance reprend ; le hameau de Haute-Fleury est atteint à 16h30. Fleury est conquis sans trop de difficultés par la compagnie C du major Jacques Ostiguy, les Allemands de la 272. Infanterie-Division se sont retirés sur Etavaux. Les habitants de Caen et de Fleury-sur-Orne peuvent enfin sortir des carrières où ils étaient réfugiés depuis le mois de juin. © Sources : Bataille de Caen par Jean-Pierre Benamou, Fields of Fire The Canadians in Normandy par Terry Copp, Mourir à Caen par Albert Pipet

Fleury-sur-Orne – Monuments et vestiges