Fontenay-le-Marmion

(14 Calvados) La Libération

Fontenay-le-Marmion, ville lettrineUne conquête payée au prix fort par les Canadiens Au sud de Caen, les Canadiens déclenchent l’opération Spring. L’offensive démarre le 25 juillet avant le lever du jour. Le Black Watch of Canada progresse sur la pente vers Fontenay-le-Marmion, sous le feu des mortiers, le Lieutenant-Colonel Stuart Cantlie est tué ; sur la crête de Verrières, mitrailleuses et chars camouflés allemands déciment les Canadiens, le Major Frederick Griffin tombe à son tour avec 120 de ses soldats. Deux semaines plus tard, le Lieutenant-General Guy Simonds, chef du II Army Corps, lance une puissante offensive en deux phases avec pour objectif de percer le front allemand vers Falaise. Dans la nuit du 7 au 8 août, bombardiers Lancaster et Halifax pilonnent leurs cibles. Le Queen’s Own Cameron Highlander of Canada progresse vers Fontenay-le-Marmion dans l’obscurité ; mines, mortiers et mitrailleuses ralentissent la progression, les liaisons entre les compagnies sont difficiles ; le Lieutenant-Colonel J. Runcie est blessé, le Lieutenant-Colonel Clarence Ferguson prend le commandement. Les Canadiens atteignent l’objectif et pénètrent dans le bourg ; avant l’aube, ils renforcent leur positions avec l’arrivée des antichars et des mortiers. Vers 9h, les Allemands lancent leur contre-attaque, un obus tombe sur l’état-major, le Lieutenant-Colonel Ferguson est tué, plusieurs officiers blessés. Les Canadiens résistent à tous les assauts ennemis ; ils obtiennent un appui défensif de l’artillerie, le ravitaillement est assuré par les chenillettes. En début d’après-midi, le renfort arrive : un squadron du First Hussars et deux compagnies du South Saskatchewan Regiment ; cette fois, les Allemands du Grenadier-Regiment 1056 sont balayés, Fontenay-le-Marmion est solidement tenu. © Sources : Bataille de Caen par Jean-Pierre Benamou, Fields of Fire The Canadians in Normandy par Terry Copp, Mourir à Caen par Albert Pipet, Débarquement et offensive des Canadiens en Normandie par Reginald H. Roy

> Fontenay-le-Marmion – Monuments et vestiges