Frénouville

(14 Calvados) La Libération

Frénouville, ville lettrineLourd tribut pour les blindés britanniques Au soir du 18 juillet 1944, le communiqué du General Montgomery sur les progrès de l’opération Goodwood contredit la réalité du terrain. Car les objectifs ne sont pas atteints ; en outre, les Alliés ont perdu plus de 200 chars mis hors de combat. Le lendemain, les Anglais et les Canadiens repartent à l’assaut. Sur l’aile gauche de l’offensive, l’infanterie de la Guards Armoured Division s’empare, en fin d’après-midi, du petit bourg du Poirier, au sud de Cagny. Mais en face de Frénouville, un Kamfgruppe de la 12. SS-Panzer-Division Hitlerjugend, et plusieurs batteries de canons de 88 mm, bloquent les Britanniques. Les Allemands évacuent le bourg dans la nuit. Le lendemain, 20 juillet, les Britanniques de la 32nd Guards Brigade – Coldstream Guards, Welsh Guards et Irish Guards – libèrent Frénouville, après avoir éliminé quelques éléments retardateurs. ©

> Frénouville – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports