Fyé

(61 Orne) La Libération

Fyé, ville lettrineLes Sherman français tombent dans un piège La 2e Division blindée du général Leclerc est au Mans le 10 août 1944. Le XVe Corps du General Haislip doit remonter vers Alençon et Argentan, à la rencontre des Canadiens qui attaquent au sud de Caen. Le 11 août, le sous-groupement du commandant Farret avance en deux colonnes, la première suit l’axe principal, la N138. La deuxième emprunte des routes secondaires; au carrefour de Piacé, véhicules et chars obliquent vers l’ouest dans la direction de Fresnay-sur-Sarthe, puis remontent vers le nord parallèlement à la nationale. Après quelques kilomètres un accrochage se produit au croisement de la N805 près d’une ferme; un canon anti char allemand est détruit. Pendant ce temps sur l’axe principal les Français tombent sur une embuscade de la 9e Panzer-Division et perdent six chars et dix-sept tués. Une reconnaissance part vers le sud-ouest vers Fresnay-sur-Sarthe et met en déroute de l’infanterie. La colonne reprend vers le nord par Saint Ouen-de-Mimbré. Dans l’après-midi une patrouille du 1er Régiment de marche de Spahis marocains entre dans Fyé. Les Français tombent sur un Panther et des grenadiers, une auto mitrailleuse française est détruite. En fin d’après-midi les Français ont repoussé les Allemands et occupent solidement le bourg. ©

> Fyé – Monuments et vestiges