Aubry-en-Exmes – Gouffern-en-Auge

(61 Orne) La Libération

Aubry-en-Exmes, ville lettrine« An artilleryman’s Dream », un rêve pour un officier d’artillerie À l’aube du 18 août, après de durs combats, la 90th US Infantry Division du General Raymond McLain vient de libérer le Bourg-Saint-Léonard ; c’est un spectacle incroyable qui s’offre aux yeux des Américains, de la colline de Bourg-Saint-Léonard la vue est plongeante sur la vaste cuvette de la Dives : sous leurs yeux, des colonnes interminables de véhicules allemands de trois armées se pressent vers l’est ; les observateurs se bousculent pour signaler ces superbes cibles à l’artillerie, « An artilleryman’s Dream » selon un officier américain. Le 359th Infantry Regiment, commandé par le Colonel Robert L. Bacon, a pour mission de faire jonction à Chambois avec les Polonais de la 1re Division blindée ; tandis que le 358th IR du Colonel Christian H. Clark, sur l’aile gauche, doit entrer dans la forêt de Gouffern et la « nettoyer » des nombreux soldats ennemis qui s’y abritent. Le 19 août, repoussant les restes du Panzergrenadier-Regiment 60 qui ne compte plus qu’une soixantaine de soldats, le 1st Battalion du 358th IR débouche de la forêt de Gouffern ; les GI’s s’installent dans une grande ferme, en surplomb du hameau de Bonménil ; des Normands guident un groupe de soldats jusqu’à la D113 qui descend vers Chambois. En début d’après-midi, les Américains avancent jusqu’à Bonménil puis Miguillaume, ils font 400 prisonniers ; le 2nd Battalion libère Sainte-Eugénie. De son côté, le 359th IR entre dans Chambois et combat côte à côte avec les Polonais, la ville est prise à 19h, ce qui réduit à moins de trois kilomètres de largeur la sortie de la Poche pour les forces allemandes. Aubry-en-Exmes subit le tir des canons alliés ; deux soldats allemands portant un drapeau blanc viennent à la rencontre des Américains ; à 17h Aubry-en-Exmes voit arriver ses libérateurs qui rassemblent soixante prisonniers ; près de l’église en ruines, de nombreux blessés, civils et soldats, attendent d’être évacués, mais le bourg est encore sous le feu ennemi, l’opération ne sera possible que le lendemain 20 août dans l’après-midi. © Sources : History of the 358th Infantry Regiment, Stalingrad en Normandie par Eddy Florentin

> Gouffern-en-Auge – Aubry-en-Exmes – Monuments et vestiges