Goustranville

(14 Calvados) La Libération

Goustranville, ville lettrineLe 8th Parachute Battalion sur la route de Pont-l’Évêque Après plus de deux mois d’immobilité devant la Dives, tout le front s’est mis en mouvement avec l’opération Paddle qui a lancé en avant, à partir du 17 août, le 1st British Corps, de Merville à Saint-Pierre-sur-Dives. Le secteur de la 6th Airborne Division s’étend de la côte Fleurie jusqu’au sud de la route Caen Pont-l’Évêque. À 6h30, le 8th Parachute Battalion du Lieutenant-Colonel Alastair Pearson atteint Bures, et franchit la Dives sur les ruines du pont de la voie ferrée. Le pont a été détruit par les parachutistes du Major John Couch Roseveare le 6 juin, c’est à lui que l’on demande aujourd’hui d’aménager un moyen de passage pour les véhicules. La colonne se dirige vers Basseneville qui est atteint peu avant 11 heures. Le Brigadier Stanley James Hill, qui commande la 3rd Parachute Brigade, ordonne au QG du bataillon de se porter sur Saint-Richer, sur la route de Pont-l’Évêque ; à 10 heures la C Company est à 500 mètres de l’objectif ; à 13 heures la B Company se heurte à une section ennemie qui occupe le bourg ; la 346.Infanterie-Division du Generalleutnant Erich Diestel occupe la zone. Malgré le manque d’armes lourdes, les parachutistes lancent un assaut en tenailles : A Company à gauche, B Company à droite ; Saint-Richer est pris au coût de treize pertes, dont trois tués. En fin d’après-midi, les Britanniques sont à La Chollerie ; les véhicules légers franchissent la Dives et apportent matériel, vivres et munitions. La C Company progresse sur la route et traverse Goustranville sous les obus allemands ; les hommes du Major George Hewetson découvrent que le pont sur le canal est intact, mais il est solidement défendu, mitrailleuses et mortiers allemands leur infligent des pertes. Le Brigadier Hill arrive à Goustranville à la nuit tombée ; des patrouilles tentent de vérifier si les soldats ennemis se sont repliés ; à 5 heures du matin le 18 août, une explosion retentit, le pont a sauté. © Sources : Opération Paddle d’ Eddy Florentin, War Diary 8th Parachute Battalion

> Goustranville – Monuments et vestiges