Graye-sur-Mer

(14 Calvados) La Libération

Graye-sur-Mer, ville lettrineLa B Company perd les deux tiers de son effectif La 7th Infantry Brigade doit débarquer sur un secteur qui s’étend de Graye-sur-Mer à Courseulles-sur-Mer. À l’ouest de l’embouchure de la Seulles, secteur Mike Beach, trois compagnies sont prévues d’ouest en est : sur Mike Green la C Company du 1st Canadian Scottish et la D Company du Royal Winnipeg Rifles, sur Mike Red la B Company du Royal Winnipeg Rifles. Depuis 6 heures, les navires de la flotte alliée pilonnent les défenses allemandes ; puis c’est le tour des LCT de DCA qui arrosent la côte d’obus et de rockets ; les tirs cessent lorsque les LCAs approchent de la plage. À 7h49, les hommes du Royal Winnipeg Rifles descendent des péniches ; ils découvrent, stupéfaits, que les bombardements ont laissé presque intactes les défenses allemandes, et surtout qu’il n’y a aucun char sur la plage ; la mer agitée a désorganisé le planning de lancement des chars DD du A Squadron du 1st Hussars. La B Company du RWR, commandée par le Captain Philip Gower, se retrouve seule face au WN 31 tenu par la 6./Grenadier-Regiment 736 ; les pertes sont très lourdes face aux mortiers et mitrailleuses allemandes. Six Sherman DD arrivent enfin et engagent les canons des blockhaus ; les Canadiens pénètrent les défenses ennemies à coups de torpilles Bangalore et prennent d’assaut les tranchées, ils franchissent la Seulles sur un pont intact ; pendant ces terribles combats la B Company a perdu les deux tiers de son effectif. La D Company du RWR, menée par le Major Lockhart Fulton, débarque à l’ouest du WN 31, les Canadiens franchissent les barbelés, traversent une zone inondée derrière les dunes, puis des champs de mines devant La Valette et atteignent Graye-sur-Mer. La ville n’est pas occupée en force par les Allemands, vers 9 heures Graye-sur-Mer est libéré. Sur l’aile ouest, la C Company du 1st Canadian Scottish ne rencontre pas d’opposition, un blockhaus armé d’un canon de 75 mm a été neutralisé par la Marine, la C Coy se dirige vers le hameau de Vaux. Le Brigade Commander’s Party débarque à 9h30, le Brigadier Harry Foster établit son QG à Graye-sur-Mer vers midi. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Juno Beach de Ken Ford, War Diary 6th Canadian Armoured regiment, War Diary The Regina Rifle Regiment

> Graye-sur-Mer – Monuments et vestiges