Hubert-Folie

(14 Calvados) La Libération

Hubert-Folie, ville lettrineUn communiqué de presse trop optimiste du Général Montgomery En milieu de journée, le 18 juillet, le General Montgomery prépare un communiqué de presse optimiste sur les progrès de l’offensive Goodwood en cours. Vers midi, une compagnie du 8th Rifle Brigade Group fait une reconnaissance dans Hubert-Folie, les Allemands, bien camouflés, ne sont pas repérés par les Britanniques. Lorsque les chars du 3rd Royal Tank Regiment se présentent devant Hubert-Folie, les canons de 88 mm allemands font un carnage. Les Britanniques se replient vers la voie ferrée Caen-Mezidon. Le bilan de la journée est très décevant pour les Britanniques, dont l’objectif était de percer pour avancer sur Falaise. Mais si les Allemands ont infligé des pertes sévères aux trois divisions blindées alliées, ils ont été surpris par la violence de l’assaut, et ont engagé toutes leurs réserves. Le lendemain, le General O’Connor, qui commande le VIIIe Corps, donne de nouveaux ordres, avec des objectifs plus limités. En fin d’après midi, après la préparation d’artillerie, la compagnie G du 8th Rifle Brigade Group repart à l’assaut de son objectif de la veille, appuyée par les Sherman du 2nd Fife and Forfar Yeomanry. Cette fois la résistance faiblit, et les grenadiers de la 1. SS-Panzer-Division évacuent Hubert-Folie au crépuscule. Les fantassins du 4th Battalion King’s Shropshire Light Infantry arrivent peu après, et établissent la défense du village. ©

> Hubert-Folie – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports