La Boissière

(14 Calvados) La Libération

La Boissière, ville lettrineLes Écossais aux portes de la Basilique Le 20 août 1944, une importante réunion au sommet réunit le General Dwight Eisenhower et ses plus hauts chefs militaires. Si la percée du front de Normandie par les Alliés s’est longtemps fait attendre, le retard a été comblé, et au delà, car Américains, Britanniques et Canadiens sont face à la Seine ; le chef suprême doit réaffirmer sa stratégie et ses objectifs. Le même jour, le Hallamshire Battalion entre dans Crèvecœur-en-Auge, abondamment miné par les Allemands avant de quitter la place. A l’est, dès le 21 août à l’aube, la 147th Infantry Brigade, de la 49th West Riding Infantry Division, doit démarrer du secteur de Saint-Crespin et franchir la N13 à la Houblonnière ; l’appui blindé sera assuré par le B Squadron du 9th Royal Tank Regiment. Sur l’aile droite, la 51st Highland Infantry Division commandée par le Major General T. G. Rennie a franchi la Vie après de durs combats ; les Écossais devront aussi dépasser la N13 sur l’axe : carrefour de la Corne, la ferme de la Motte, la Bosquetterie, avec pour objectif final l’occupation des hauteurs au nord de Lisieux. Un temps pluvieux accompagne l’attaque générale du 21 août qui atteint ses objectifs : la 147th Infantry Brigade atteint la Touques à Ouilly-le-Vicomte, les Ecossais sont devant Lisieux et libèrent La Boissière dans leur progression. © Sources : Opération Paddle par Eddy Florentin, The Polar Bears par Patrick Delaforce

> La Boissière – Monuments et vestiges