La Meauffe

(50 Manche) La Libération

La Meauffe, ville lettrineLa route sanglante de la « vallée de la mort » Après la prise de Cherbourg, l’offensive sur Saint-Lô redevient l’objectif principal. Le front de Saint-Lô était sur la défensive depuis le 20 juin sur ordre du General Omar Bradley. Fraichement débarquée en Normandie, la 35th US Infantry Division, commandée par le Major General Paul Baade, s’installe dans sa zone entre La Vire et l’ouest de Villiers-Fossard ; la couverture est assurée à l’ouest de la Vire par la 30th ID, et sur le flanc gauche par la 29th ID. Dans la soirée du 10 juillet, l’artillerie allemande cause les premières pertes. Le 11 juillet à 6 h, les 137th et 320th Infantry Regiments se lancent à l’attaque après une puissante préparation d’artillerie. Le 137th IR se heurte rapidement a une solide opposition ennemie à l’approche de La Meauffe. Le secteur est tenu principalement par la Kampfgruppe Kentner, constituée d’éléments de la 266.Infanterie-Division autour du 897.Infanterie-Regiment. Les Allemands se sont retranchés dans l’église ainsi que dans un château voisin, au hameau Saint-Gilles ; cette première journée coûte 126 pertes au 137th IR, dont le Colonel Grant Layng qui est blessé et remplacé par le Colonel Harold Emery. Le lendemain, nouvelle assaut à 8h, les Allemands opposent encore une résistance acharnée, mais l’action combinée de l’artillerie, des blindés et de l’infanterie du 1st Battalion vient à bout de la place fortifiée ; vers 16h, les Américains sont maitres du terrain, le 3rd Battalion a réduit le dernier bastion à Saint-Gilles, au prix de 84 nouvelles pertes, dont le 1st Lieutenant John Huntley de la L Company, tué au combat. Ce secteur sanglant fut surnommé « la route de la vallée de la mort ». © Sources : 137th IR After-Action-Report Juillet 1944, La bataille finale pour Saint-Lô Historica n°69 de Georges Bernage, La Libération de Martín Blumenson

> La Meauffe – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports