La Roque-Baignard

(14 Calvados) La Libération

La Roque-Baignard, ville lettrineLa 49th West Riding Infantry Division avance vers la Touques Après la libération de Crèvecœur-en-Auge, le 20 août 1944, la 49th West Riding Infantry Division se dirige vers la Touques, qu’elle devra franchir quelque part entre Pont-l’Evêque et Lisieux. Une attaque sur Saint-Pair-du-Mont est lancée en fin d’après-midi avec l’appui d’un Squadron du 9th Royal Tank Regiment. Le lendemain 21 août, le Major General Evelyn Barker déploie ses unités sur deux axes : la 146th Infantry Brigade avec le C Squadron du 9th RTR vers Bonnebosq, et la 147th Infantry Brigade avec le soutien des blindés du B Squadron en direction de Cambremer. Sur l’aile gauche le 49th RECCE établit des contacts avec les éclaireurs de la 6th Airborne Division près de Rumesnil. En fin d’après-midi une attaque coordonnée, lancée par les blindés et le 1/4th Battalion King’s Own Yorkshire Light Infantry, permet de chasser les Allemands hors de Bonnebosq, où les Britanniques s’installent pour la nuit. Le B Squadron a progressé lentement, les routes sinueuses, les mines et les antichars incitaient à la prudence ; Cambremer est traversé dans l’après-midi et vers 21h, blindés et fantassins du 7th Battalion Duke of Wellington atteignent La Roque-Baignard. © Sources : Opération Paddle par Eddy Florentin, War Diary 9th Royal Tank Regiment

> La Roque-Baignard – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports