Laize-la-Ville

(14 Calvados) La Libération

Laize-la-Ville, ville lettrineLe front allemand au bord de la rupture au sud de Caen Le 8 août, le Lieutenant-General Guy Simonds, chef du II Canadian Army Corps, lance une puissante offensive au sud de Caen. Dans la nuit du 7 au 8, près d’un millier de bombardiers lourds Lancaster et Halifax pilonnent leurs cibles, May-sur-Orne et Fontenay-le-Marmion font partie des objectifs. Au matin, sur l’aile droite de l’opération Totalize, les Fusiliers Mont-Royal s’élancent, les Canadiens arrivent devant May-sur-Orne ; malgré les bombardements, les Allemands s’accrochent aux ruines ; en fin d’après-midi, un dernier assaut, appuyé par des chars lance-flammes Crocodiles, enlève le village. Le Queen’s Own Cameron Highlander of Canada s’empare de Fontenay-le-Marmion avec le renfort d’un squadron du First Hussars et deux compagnies du South Saskatchewan Regiment ; comme à May-sur-Orne, les soldats du Grenadier-Regiment 1056 se sont bien battus, mais les pertes sont énormes, ils sont épuisés. Dans l’après-midi, à Urville, une conférence se déroule avec les chefs de la 5. Panzer-Armee, le General Heinrich Eberbach, et de la 12. SS-Panzer-Division, le SS Brigadeführer Kurt Meyer ; la situation est critique, la 89. Infanterie-Division est pratiquement détruite, il ne reste quelques dizaines de panzer en état, et la 85. Infanterie-Division qui arrive en renfort, à pied et à bicyclette, ne sera opérationnelle que le 10 août. Après analyse de la situation, le General Eberbach laisse toute liberté de manœuvre à Kurt Meyer, qui prépare déjà la contre-attaque ; afin de reconstituer une ligne de défense provisoire, il ordonne également un repli sur un front Moult, Saint-Sylvain et Les Moutiers-en-Cinglais. Les Canadiens ont atteint la Laize à Bretteville, plus à l’ouest, le Kampfgruppe Krause de la 12.SS Panzer-Division a échoué a repousser la tête de pont Britannique sur l’Orne à Grimbosq. Cette réorganisation, dans la nuit du 8 au 9 août, entraine l’évacuation de la zone dans le triangle entre l’Orne et la Laize, Laize-sur-la-ville se retrouve libéré. © Sources : Mourir à Caen par Albert Pipet, Débarquement et offensive des Canadiens en Normandie par Reginald H. Roy, Soldats du Reich par Kurt Meyer

> Laize-la-Ville – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports