Le Bourg-Saint-Léonard

(61 Orne) La Libération

Le Bourg-Saint-Léonard, ville lettrineLes alliés verrouillent le sud de la poche Alors que, le 8 août 1944, les Alliés atteignent Le Mans, Hitler ordonne encore de contre-attaquer, en vain. Les renforts allemands arrivent au compte-gouttes du Midi ou du Nord de la France, mais ne peuvent que colmater provisoirement les brèches. Le 12 août, les Américains de la 5e Division blindée et les Français de la 2e Division blindée sont devant Argentan, mais un ordre du General Bradley les contraint à stopper leur avance, tandis qu’au nord Montgomery n’est pas encore à Falaise. Le 13 août, à midi, une avant-garde américaine atteint Le Bourg-saint-Léonard, carrefour stratégique ; aussitôt les drapeaux fleurissent aux fenêtres. Les Allemands bombardent sporadiquement le village. Le 16 août, ils contre-attaquent, mais dans la soirée les Américains ont repris le bourg. Le 17, les Allemands sont de nouveau dans les rues du Bourg-saint-Léonard avec des blindés ; encore une fois le village change de mains, les Américains sont revenus. Le 18 août, après quelques dernières salves d’artillerie allemande, et un calvaire d’une semaine, les habitants du Bourg-saint-Léonard sont définitivement libérés. ©

> Le Bourg-Saint-Léonard – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports