Le Mesnil-Simon

(14 Calvados) La libération

Le Mesnil-Simon, ville lettrineLes Écossais à l’assaut dans la vallée de la Vie  La 51st Highland Infantry Division se présente devant la vallée de la Vie le 18 août, le Major-General Thomas Gordon Rennie a disposé ses brigades d’infanterie sur trois points de passage. La difficulté réside dans le fait que la Vie est surplombée par une ligne de collines, d’où les Allemands observent toutes les manœuvres des Ecossais. A Grandchamp-le-Château le pont est détruit, les Royal Engineers doivent lancer un Bailey classe 5 sous le feu ennemi. Le 5/7th Battalion Gordon Highlanders établit une tête de pont au pied de la cote 108. 1h25, le 5th Battalion Black Watch s’élance à son tour avec l’appui de l’artillerie. 3h30, chenillettes, jeeps et canons antichars franchissent enfin le pont flottant. A 8h les compagnies du 1st Battalion Gordon Highlanders suivent le mouvement. Cotes 150 et 137, les Écossais consolident leurs positions avec l’appui déterminant de quelques chars Churchill, mais les pertes sont élevées. Le 19 août le Major-General Rennie redéploie la 152nd Infantry Brigade sur le passage de Grandchamp, on ne passe pas à Coupesarte. Les 5th et 2th Battalions Seaforth Highlanders sont engagés. Objectif cote 60 le Mesnil-Simon pour le 5th Seaforth ; vers 21h, la C Company tient la position et capture trente soldats allemands. Le lendemain, 20 août à l’aube, les Écossais entrent dans le Mesnil-Simon qui a souffert des combats, les carcasses de bétail jonchent les herbages, cinq civils ont été tués. © Source : Opération Paddle par Eddy Florentin

> Le Mesnil-Simon – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports