Le Molay-Littry

(14 Calvados) La Libération

Le Molay-Littry, ville lettrineLe 9th Regimental Combat Team atteint la forêt de Cerisy Le 9 juin 1944, la 2nd US Infantry Division, sous les ordres du Major-General Walter Robertson, franchit la nationale 13 et fonce plein sud. Le 38th Regimental Combat Team a pour objectif Trévières, poste de commandement d’un régiment de la 352.Infanterie-Division commandée par le général Dietrich Kraiss ; le 9th Regimental Combat Team, sur la gauche, doit occuper le secteur de Mandeville-en-Bessin. Le 9th RCT progresse difficilement et atteint Rubercy, au sud-est de Trévières, en fin de journée. L’avance du 38th RCT n’est pas plus facile, mais les Américains atteignent enfin Trévières dans la soirée. Ils constatent que les Allemands du 916.Infanterie- Regiment, menacés d’encerclement, ont presque entièrement évacué la localité. Les Américains éliminent quelques tireurs isolés dans la matinée du 10 juin pour délivrer définitivement Trévières. Un détachement reste stationné pour sécuriser la ville, tandis que les deux régiments poursuivent rapidement leur avance. Le 9th Infantry Regiment, commandé par le Colonel Chester Hirschfelder, ne rencontre pas de résistance organisée, Le Molay, La Mine et Littry sont libérés dans la journée du 10 juin ; les Américains coupent la voie ferrée Cherbourg Paris et se dirigent vers la forêt de Cerisy. © Source : The combat history of the Second Infantry Division in World War II (1946)

> Le Molay-Littry – Monuments et vestiges