L’Étang-Bertrand

(50 Manche) La Libération

L'Etang-Bertrand, ville lettrineLa cavalerie est lancée sur Cherbourg A l’issue de la conférence d’état-major du 18 juin, le Major General Joseph Lawton Collins a tracé le plan des opérations ; après la coupure du Cotentin à Barneville le matin même, le VII US Corps doit lancer immédiatement l’offensive sur Cherbourg. La manœuvre doit être très rapide, elle devrait être facilitée par le repli des forces du General Karl von Schlieben, dont les Américains sont informés par des documents allemands saisis. Au matin du 19 juin, le 4th Cavalry Squadron, sans la B Troop, est rattaché à la 9th Infantry Division. Le 4th Cavalry Squadron est commandé par le Lieutenant Colonel Edward C. Dunn ; l’unité est engagée sur l’aile droite de la 9th ID, et doit garder le contact avec la 79th US Infantry Division qui avance à l’ouest de Valognes. Les A et C Troops démarrent de Néhou en direction de Négreville, tandis que les E et F Troops s’élancent de Blandamour vers Rocheville. L’avance est rapide, les Américains neutralisent des éléments retardateurs de la 77.Infanterie-Division. L’Étang-Bertrand est libéré ; à Négreville, après un bref et rude engagement, la C Troop chasse une compagnie allemande qui fuit vers le nord. A Rocheville, la A Troop se heurte à un point de résistance qui nécessite un assaut coordonné et l’appui de l’artillerie. © Source : Utah Beach to Cherbourg Center of Military History USA par le Major Roland Ruppenthal

> L’Étang-Bertrand – Monuments et vestiges