Loucelles

(14 Calvados) La Libération

Loucelles, ville lettrineLes renforts arrivent avec le I.SS Panzerkorps Après avoir débarqué sur Gold Beach et enfoncé les défenses allemandes, la 69th Infantry Brigade approche de Villiers-le-Sec ; l’attaque des Britanniques percute le Füsilier-Battalion 352 qui vient juste de s’établir dans le bourg. Avec l’appui des chars du 4th/7th Royal Dragoon Guards’s B Squadron, un assaut coordonné repousse l’ennemi. Vers 16h, les Allemands lancent une contre-attaque dans le secteur de Crépon ; c’est un échec, ils perdent quatre blindés et se replient. À la fin de la journée du 6 juin, les Britanniques s’arrêtent devant la N13. Mais le lendemain, l’état des forces en présence évolue, le I.SS Panzerkorps vient d’être rattaché à la 7.Armee et les éléments précurseurs arrivent dans le secteur. Le bataillon de reconnaissance de la 12.SS-Panzer-Division installe son PC à Audrieu, des éléments du 902.Infanterie-Regiment de la Panzer Lehr Division arrivent de Thury-Harcourt. En fin de journée, la 50th Infantry Division se rassemble dans le secteur de Brécy à Rucqueville ; le XXX British Corps prépare une offensive vers Villers-Bocage. Le 8 juin, le Brigadier Bernard Cracroft organise sa 8th Armoured Brigade en deux colonnes parallèles, qui s’élancent dans la matinée à partir de la nationale Caen-Bayeux. Rapidement l’assaut s’essouffle, les B et C Squadrons du 24th Lancers sont bloqués devant Putot-en-Bessin par le SS-Panzergrenadier-Regiment 26, le A Squadron se heurte au SS-Panzeraufklärungs-Abteilung 12 à Loucelles. Le 4th/7th Royal Dragoon Guards est envoyé en renfort, sans résultat ; en milieu d’après-midi, les Britanniques sont bloqués devant l’obstacle de la voie ferrée. Enfin à 19h, les obus des canons de la Marine frappent le secteur d’Audrieu, les SS plient, le 4th/7th Royal Dragoon Guards et l’infanterie du 1st Dorsets s’emparent de Loucelles à la nuit tombée. © Sources : Gold Beach par Simon Trew, The German Army at D-Day par David C. Isby

Loucelles – Monuments et vestiges