Luc-sur-Mer

(14 Calvados) La Libération

Luc-sur-Mer, ville lettrineLa 21.Panzer-Division contre-attaque vers la côte Le North Shore Regiment débarque à 8 heures entre Bernières-sur-Mer et Saint-Aubin-sur-Mer, secteur Nan Red. La A Company accoste à la limite de Bernières avec des pertes relativement faibles, mais les soldats de la B Company traversent la plage sous le feu du WN 27 de Saint-Aubin. Les Canadiens s’abritent derrière la digue et attendent les chars du Fort Garry Horse. Vers 10 heures les Sherman DD du C Squadron et les Churchill AVRE arrivent et ouvrent des passages à travers les mines et les barbelés. À 8h43, c’est au tour du N°48 Royal Marine Commando de prendre pied sur Nan Red ; la confusion est totale, les Commandos sont accueillis par les tirs du WN 27, la plage est surchargée de véhicules, de morts et de blessés ; ils réussissent à rejoindre la route côtière de Saint-Aubin et se dirigent vers leur objectif : Langrune-sur-Mer et le WN 26. Après des tergiversations, le commandement allemand lance la 21.Panzer-Division en contre-attaque en direction de la côte, dans une brèche entre les deux zones de débarquement alliées Juno et Sword Beach. Le Kampfgruppe de l’Oberstleutnant Josef Rauch démarre à 16h20 de l’ouest de Caen ; la colonne atteint la côte à Luc-sur-Mer vers 19 heures ; des contacts sont établis avec les positions côtières qui résistent encore. L’Oberstleutnant Rauch veut poursuivre son attaque vers Sword Beach, mais vers 21 heures, les Allemands assistent à l’opération Mallard : 250 planeurs apportent les renforts de la 6th Airborne Division ; la Luftwaffe est absente du ciel, la Flak est trop faible, rien ne semble pouvoir arrêter cette masse, craignant d’être isolé de ses arrières l’Oberstleutnant Rauch se replie. Le lendemain 7 juin, les LCAs déposent le N°46 Royal Marine Commando à 9 heures sur Nan White Beach. La troupe commandée par le Lieutenant-Colonel Campbell Hardy doit s’emparer du WN 24 situé à Luc-sur-Mer. En milieu d’après-midi, le N°46 RMC traverse Langrune-sur-Mer, où le N°48 RMC du Lieutenant-Colonel James Moulton vient de prendre le WN 26 après de durs combats. Le N°46 RMC arrive au Petit Enfer devant son objectif. À 18 heures la position se rend, les Commandos font soixante-cinq prisonniers. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Juno Beach de Ken Ford, War Diary N°46 Royal Marine Commando

> Luc-sur-Mer – Monuments et vestiges