Marchésieux

(50 Manche) La Libération

Marchésieux, ville lettrineÉchec sanglant pour les Américains devant l’îlot de La Varde Le 19 juillet 1944, le General Bradley rencontre, en Angleterre, tous les chefs des Forces aériennes alliées qui vont soutenir l’opération Cobra du 25 juillet. Dans le même souci, afin de s’assurer de meilleures bases de départ, il ordonne de réduire quelques saillants sur le front américain. À un kilomètre au nord de Marchésieux, où est installé le PC d’un régiment de grenadiers SS, La Varde est un petit hameau au milieu des marécages, dans le secteur de la 83rd US Infantry Division du General Macon. Dans la nuit du 18 juillet le 331st Infantry Regiment traverse la zone inondée et aborde La Varde. Le génie lance un pont Bailey sur la Taute, mais il est détruit par un obus allemand, empêchant le soutien des chars. Un Kampfgruppe de la 17. SS-Panzergrenadier-Division contre-attaque ; les fantassins américains commencent à reculer, puis retraitent en désordre en subissant des pertes élevées. La Varde et Marchésieux sont libérés quelques jours plus tard avec l’offensive Cobra. ©

> Marchésieux – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports