Merville-Franceville-Plage

(14 Calvados) La Libération

Merville-Franceville, ville lettreMission impossible pour les paras anglais Quand le 9e Bataillon parachutiste saute sur la Normandie le 6 juin 1944, il fait encore nuit. Les hommes du Lieutenant Colonel Otway se sont entraînés pendant des mois pour s’emparer de la batterie de Merville, ils connaissent le moindre détail du terrain. Le jour J, l’opération débute de façon dramatique, beaucoup de parachutistes se noient dans les marais, le vent disperse les hommes sur plusieurs kilomètres et la majeure partie du matériel lourd est perdue; pourtant, les Diables rouges lancent l’assaut sur la batterie, ils occupent les blockhaus les uns après les autres. A 5 heures du matin tout est fini, les parachutistes se replient sur Le Plain et Le Hauger. Dans ce secteur , la 6e Division aéroportée ne reprend l’offensive que le 17 août avec l’opération Paddle. C’est la Brigade belge du colonel Piron qui s’empare du point fortifié du Moulin du Buisson, et atteint Franceville et Merville, déserte. Les Belges s’arrêtent au soir devant Le Hôme qui est encore aux mains des Allemands, et qui sera libérée le lendemain 18 août. ©

> Merville-Franceville-Plage – Monuments et vestiges > Merville-Franceville-Plage – Musée