Montebourg

(50 Manche) La Libération

Montebourg, ville lettrineLe dernier verrou vers Cherbourg saute Une semaine après le Débarquement du 6 juin 1944, le VIIe Corps du General Collins remonte la pres-qu’île du Cotentin vers le nord. Le 12 juin, les Américains occupent la batterie de Crisbecq-Saint-Marcouf, évacuée par les artilleurs allemands, puis Ozeville. Sur la côte, Quinéville tombe le 14, tandis qu’à l’ouest Montebourg constitue un saillant dans la ligne de front américaine. Le bourg est soumis à un intense bombardement de l’aviation et de la marine. Le lieutenant-colonel Keil tente de tenir ses lignes avec des unités disparates. Le 19 juin, le Cotentin est coupé en deux par les Américains, et la 4e Division d’infanterie du General Barton attaque vers Montebourg. A midi le lieutenant-colonel Keil, à la tête d’un Kampfgruppe reçoit un ordre de repli ; la pluie favorise le retrait allemand. Le lendemain, 20 juin, les Américains entrent dans Montebourg, désertée par l’ennemi. ©

> Montebourg – Monuments et vestiges