Mortain

(50 Manche) La Libération

Mortain, ville lettrineL’offensive de la dernière chance pour les Allemands Après la prise d’Avranches le 31 juillet 1944, les troupes alliées lancent des pointes en Bretagne et vers l’est. Alors que le couloir de ravitaillement des Américains est encore étroit, Hitler décide de lancer une contre attaque. L’opération Lüttich doit permettre de couper les forces américaines en deux, de repousser le front vers le nord, puis d’anéantir les divisions engagées en Bretagne, à court de carburant. Dans la nuit du 6 au 7 août, le XXXXVIIe Panzer-Korps du général von Funck attaque en direction de Mortain, qui a été libéré par les Américains le 3 août. La 2e Panzer-Division progresse d’une dizaine de kilomètres, mais au nord la 116e Panzer-Division n’a pas bougé, et au sud la 2e SS-Panzer-Division est stoppée. Mortain est repris par les grenadiers de la 17e SS Panzer-grenadier Division, mais un bataillon du 120th Infantry Regiment de la 30th US Infantry Division est encerclé et résiste aux SS. A midi, les Allemands sont encore à vingt kilomètres d’Avranches. Le 8 août, un violent tir d’artillerie incendie Sourdeval. Le General Collins envoye des renforts et sur tout le front les canons et l’aviation américaine entrent en action. Le 11 août les Allemands se replient; Mortain est repris par la 35th Infantry Division le 12 août. Sourdeval est libéré le 13 par la 28th Infantry Division. ©

> Mortain – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports