Mortrée

(61 Orne) La Libération

Mortrée, ville lettrineFrançais et Américains « bouchonnent » sur la N158 Mi-août 1944, la 7e Armée allemande combat dans une poche qui se rétrécit de jour en jour. La 2e Division blindée du général Leclerc est intégrée à la 3rd US Army du General George Smith Patton, qui doit encercler les Allemands par le sud. Le 12 août, le colonel Warabiot lance ses troupes vers Mortrée, par la nationale 158. Cet axe est déjà encombré par les chars de la 5th US Armored Division. Devant Mortrée une arrière-garde allemande bloque l’avance américaine. Guidés par la Résistance, les Français empruntent des petites routes pour déborder l’obstacle. Les Américains entrent dans Mortrée, ils détruisent deux Panther dans le bourg, mais à la sortie ouest, un Sherman est enflammé par un canon embusqué. Les Américains font appel à l’artillerie pour repousser les Allemands ; vers 15 h 30 Mortrée est libérée. ©

> Mortrée – Monuments et vestiges