Port-en-Bessin

(14 Calvados) La Libération

Port-en-Bessin, ville lettrineLes bérets verts s’emparent d’un port stratégique Le 47th Royal Marine Commando débarque sur Jig Beach vers 9h50 ; dissimulés par la marée montante, les obstacles de plage détruisent ou endommagent une dizaine de LCAs, les pertes sont lourdes, le Lieutenant-Colonel C.F. Phillips est manquant. Le Major P.M. Donnell prend le commandement. La colonne démarre à midi, objectif : Port-en-Bessin, un port stratégique. Heureusement, le Lieutenant-Colonel Phillips rejoint avec un petit groupe ; plusieurs accrochages retardent l’avance. À la tombée de la nuit, les Commandos atteignent le Mont Cavalier, Point 72, une hauteur à l’est du village d’Escures. Le lendemain matin, 7 juin, le Lieutenant-Colonel Phillips bénéficie de l’aide précieuse de deux gendarmes français pour la reconnaissance des lieux ; l’attaque débute à 15 heures par un bombardement préliminaire de la RAF et de la flotte, l’artillerie tire un écran fumigène. La Q Troop reste en réserve à Escures, la Y Troop couvre le PC au Point 72, les trois autres troops partent vers Port-en-Bessin. Vers 16 heures, la X Troop menée par le Captain Dennis Walton s’empare du WN 58. La A Troop attaque le WN 57, un obstacle est détruit rue du Phare, les Commandos s’engouffrent dans la brèche ; soudainement, un feu dévastateur, venant du port où sont ancrés deux navires de Flak, s’abat sur les assaillants ; le Captain Terence Cousins ordonne un repli. La B Troop sécurise la zone portuaire puis aborde les défenses du Stützpunkt Port-en-Bessin, là aussi les Commandos sont tenus en échec. Le Captain John Forfar installe un poste de secours dans un bâtiment de la ville. En fin d’après-midi, le Lieutenant-Colonel Phillips arrive avec des renforts ; une colonne de Carriers apporte munitions et armes lourdes. Au sud, une attaque allemande, lancée depuis le Château Maisons, PC de la 1./Grenadier-Regiment 726, force la Y Troop au repli. À 22 heures, sous le couvert des fumigènes et l’appui des mortiers, le Captain Cousins attaque le Stützpunkt avec détermination, à un contre quatre, les combats sont violents, l’officier est tué, mais en une heure la position est conquise, les Allemands brandissent un drapeau blanc, une centaine de prisonniers sont rassemblés. Cette reddition entraine celle du WN 57 à l’aube du 8 juin. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Gold Beach de Simon Trew,

> Port-en-Bessin – Monuments et vestiges > Port-en-Bessin – Musée