Portbail

(50 Manche) La Libération

Portbail, ville lettrineIncendié par les bombardements allemands et americains Au matin du 17 juin, les Américains ont franchit la Douve ; la veille, la 82nd US Airborne Division a établit une tête de pont sur la rive ouest à Saint-Sauveur-le-Vicomte. C’est la 9th US Infantry Division, commandée par le Major General Manton S. Eddy, qui est chargée du dernier bond jusqu’à la côte pour la coupure du Cotentin. Le 60th Infantry Regiment se dirige vers Barneville-sur-Mer. Le 47th IR progresse vers Portbail ; son 2nd Battalion traverse Besneville ; devant le peu d’opposition rencontrée, le 1st Battalion atteint Huanville dans la soirée, à 3 kilomètres de Portbail ; les Américains bloquent la route côtière, stratégique pour les Allemands. Dans la nuit, le 60th IR repousse plusieurs tentatives de percée vers le sud de la 77.Infanterie-Division. Le 18 juin, les Américains verrouillent définitivement le Cotentin à Barneville-sur-Mer, le 47th IR est relevé dans l’après-midi par le 357th IR de la 90th US Infantry Division. Le 19 juin, le colonel Rudolf Bacherer, a la tête de 1200 à 1400 hommes, sera le dernier à forcer le passage à Portbail et Saint-Lô d’Ourville. Avant sa libération définitive, Portbail subit des bombardements allemands et américains ; ces tirs déclenchent des incendies contre lesquels les sauveteurs ne peuvent pas lutter en raison du manque de moyens. © Sources : La bataille du Cotentin par Georges Bernage, Utah Beach to Cherbourg Center of Military History USA par le Major Roland Ruppenthal

> Portbail – Monuments et vestiges