Quinéville

(50 Manche) La Libération

Quinéville, ville lettrineLa progression difficile de la 4th US Infantry Division Dans le Cotentin, les Américains ont un besoin vital d’un grand port, Cherbourg devient le principal objectif le 9 juin. Montebourg est la charnière de la défense allemande. Le long de la côte de la Manche, c’est la 4th US Infantry Division du General Barton qui avance difficilement parmi les champs inondés. Le General Barton forme une Task force, sous les ordres du Brigadier General Henry Barber, pour s’emparer de Quinéville, poste de commandement régional allemand. Elle est composée du 22nd Infantry Regiment, du 889th Tank Destroyer Battalion et du 746th tank Battalion. Du 10 au 12 juin la progression est faible, hormis le long de la côte. Le 12 juin, le 39th Regiment de la 9th US Infantry Division est détaché auprès de la 4th US Infantry Division ; quand ils attaquent la batterie de Crisbecq – Saint-Marcouf au matin, les Américains constatent qu’elle a été évacuée. Dangueville, puis Fontenay-sur-Mer tombent, tandis que le 22nd Infantry Regiment entre dans Ozeville. Le 14, un assaut coordonné est lancé ; le 22nd Infantry et le 70th Tank Battalion attaquent par l’ouest, tandis que le 3rd Battalion, 39th Infantry Regiment, attaque par le sud. Les Allemands résistent solidement, mais les efforts répétés des Américains sont payants, en fin de soirée, ils sont maîtres de la place.

> Quinéville – Monuments et vestiges > Quinéville – Musée