Reviers

(14 Calvados) La Libération

Reviers, ville lettrineLes Sherman du 1st Hussars tombent sous le feu de la Flak La 7th Infantry Brigade doit débarquer sur un secteur qui s’étend de Graye-sur-Mer à Courseulles-sur-Mer. À l’est de l’embouchure de la Seulles, secteur Nan Green, le Regina Rifles Regiment, commandé par le Lieutenant-Colonel Foster Matheson, est chargé de neutraliser le WN 29, tenu par la 6./Grenadier-Regiment 736. Depuis 6 heures, les navires de la flotte alliée pilonnent les défenses allemandes. Les chars du B Squadron du 1st Hussars doivent précéder l’infanterie ; en raison de la mer agitée, les LCTs se rapprochent de la côte à environ quatre kilomètres pour larguer les dix-neuf Sherman DD. Quatre engins s’enfoncent dans les flots. Dès qu’ils touchent terre, les blindés attaquent les blockhaus. À 8h05, lorsque les LCAs déposent la A Company du Regina Rifles Regiment, les trois casemates principales sont neutralisées ; la B Company accoste à 8h15, à l’est du point fortifié ; la troupe se fraie un passage à travers les obstacles, atteint la voie ferrée et entre dans Courseulles. La A Coy perce et entreprend un long et difficile nettoyage des tranchées, souterrains et abris du WN. A 8h35, la C Company débarque et prête main forte à la B Coy ; à 8h55, les LCAs de la D Company approchent, la marée est haute, deux péniches heurtent des mines et coulent, la majorité des hommes sont sauvés par la Royal Navy ; sur la plage, mortiers et mitrailleuses infligent de nouvelles pertes, le Major John Love est tué, la D Coy est décimée. Le Command Group et le Lieutenant-Colonel Matheson débarquent plus tard. Les chars spéciaux arrivent enfin, ils ouvrent des sorties et franchissent le fossé antichar. Le WN 30, situé au sud près du château de Courseulles, cède rapidement. En fin de matinée, la chasse aux snipers se termine dans Courseulles-sur-Mer ; les Normands accueillent leurs libérateurs en offrant fleurs et boissons. Sans attendre, la C Coy est partie en reconnaissance en longeant la rive droite de la Seulles, avec le soutien du B Squadron du 1st Hussars ; à 12h15 le pont sur la Seulles à l’ouest de Reviers est pris intact. Peu de temps après, un premier Sherman est touché par un Flak 88 embusqué sur la hauteur au sud-ouest de Reviers ; cinq tanks sont mis hors de combat avant que le canon ennemi soit détruit. Vers 15 heures, le Battalion HQ suivi de la B Coy atteignent Reviers. © Sources : Gold Juno Sword de Georges Bernage, Juno Beach de Ken Ford, War Diary 6th Canadian Armoured Regiment, War Diary The Regina Rifles Regiment

> Reviers – Monuments et vestiges > Reviers – Cimetière