Robehomme

(14 Calvados) La Libération

Robehomme, ville lettrineLes Canadiens se noient dans la Dives Les Canadiens du 1er Bataillon parachutiste sautent, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, sur la drop zone V près de Varaville. Les largages sont dispersés, certains parachutistes se retrouvent à plus de quinze kilomètres de leur drop zone. Malgré le balisage des éclaireurs, de nombreux hommes de la Compagnie B tombent dans les zones inondées de la Dives. Des paras se noient, entraînés par le poids de leur équipement. Un petit groupe, commandé par le lieutenant Toseland, se dirige aussitôt vers le pont de Robehomme. Les paras sont sur leur objectif à 3 heures du matin, mais les hommes du génie ne sont pas au rendez-vous. Un unique sapeur britannique collecte les charges individuelles, mais l’explosion ne fait qu’endommager le pont. A 6 heures, l’arrivée de quelques sapeurs permet, cette fois, de détruire complètement le pont de Robehomme. Les parachutistes se replient. Robehomme ne sera délivrée qu’au moment de l’opération Paddle, le 17 août, par la 1st Special Service Brigade.

> Robehomme – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports