Roncey

(50 Manche) La Libération

Roncey, ville lettrineL’élite de l’Armée allemande est encerclée Les pointes de la 4e Division blindée américaine sont aux portes de Coutances le 28 juillet 1944, avec la 3e Division blindée sur son aile gauche de Savigny à Cerisy-la-Salle. Tandis que la 2e Division blindée s’enfonce plein sud dans les lignes allemandes et atteint Saint-Denis-le-Gast. Le lendemain la situation du LXXXIVe Corps du général von Choltitz devient dramatique. Les Américains talonnent les Allemands en retraite, les empêcjhant de reconstituer une ligne de défense solide. Le 29, la 4e Division blindée et la 2e Division blindée se rejoignent dans le secteur de Lengronne. Plusieurs milliers de soldats allemands sont encercrclés dans une poche avec le bourg de Roncey comme centre. Il y a les restes de plusieurs divisions d’infanterie, et surtout de quelques unités d’élite : 6e Régiment parachutiste, 2e SS Panzer-division et 17e SS Panzer-Grenadier division. Dans la soirée et pendant toute la nuit du 29 au 30 juillet, de nombreuses tentatives de percée ont lieu. Plusieurs milliers d’hommes réussissent à s’échapper par le sud par Saint-Denis-le-Gast et l’est par Saint-Martin-de-Cenilly. Le 30, les forces encerclées dans la poche se rendent, les Américains capturent environ 5000 hommes, plus de 500 véhicules sont détruits, dont une centaine de chars. Roncey est libérée, mais a beaucoup souffert des deux jours de bombardements alliés.

> Roncey – Monuments et vestiges

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports